Paris
27/11/2019

Les projets financés par l’AFD en 2018 économiseront 10,5 millions de tonnes de CO2 par an

  • #ODD13
  • #AFD

Le plan d’action de l’Agence française du développement est clair : consacrer toujours plus de moyens dans des projets atténuant les émissions de gaz à effet de serre dans le monde. En 2018, ces projets financés par l’AFD permettront  d’économiser 10,5 millions de tonnes équivalent CO2 chaque année soit l’équivalent des émissions annuelles en gaz à effet de serre de pays comme la Mauritanie ou encore le Luxembourg.

Ces projets d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre se trouvent principalement dans les pays en développement et les territoires d’Outre-Mer. Par exemple, à Boulouparis en Nouvelle-Calédonie, la construction d'une nouvelle centrale photovoltaïque de 15 MWc  permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 22 000 tonnes eq CO2 par an. Quant à la centrale à biomasse du village de Cacao en Guyane, cela permettra d’éviter le recours au diesel et l’émission de 28 000 tonnes eq CO2 dans l’atmosphère chaque année.

Afin d’obtenir ce résultat en 2018, l’AFD a consacré 4,8 milliards d’euros pour soutenir 158 projets, dont 3 milliards d’euros en faveur de l’atténuation du changement climatique et 1,4 milliard pour l’adaptation des sociétés à ses conséquences. L’investissement pour soutenir des projets liés au climat va grandir dans les prochaines années puisque l’Agence française du développement s’est engagée à rendre ses activités 100% compatibles avec l’Accord de Paris. Cela laisse ainsi entrevoir une belle performance de réduction des émissions grâce aux projets financés pour l’année 2019.