Paris
26/08/2020

La RATP pleinement mobilisée pour la période de fortes chaleurs

  • #ODD13
  • #RATP

Durant la période de canicule de mois d’aout, la RATP et ses agents ont tout mis en œuvre pour accompagner au mieux les voyageurs durant leurs déplacements quotidiens. Une communication a été déployée par messages sonores et sur écran pour rappeler les consignes de prévention. Par ailleurs, le matériel roulant est équipé de différentes technologies pour améliorer l’ambiance climatique bien celle-ci dépende fortement de la température extérieure. L’enjeu principal pour le groupe est de trouver un équilibre entre offrir le meilleur confort climatique possible à l’ensemble de nos voyageurs tout en réduisant la consommation d’énergie du matériel roulant.

 

Au sein du réseau parisien, trois systèmes de refroidissement existent :

  • La ventilation mécanique forcée (VMF) pour 24% du parc ferré : ce système aspire l’air à l’extérieur par des aérateurs situés sur le toit des matériels, diffusant ainsi de l’air par convection naturelle pour les voyageurs. La très grande majorité des bus utilise ce type de ventilation complété par des vitres athermiques diminuant le rayonnement solaire. Cela constitue un équipement efficace en termes de performances environnementales et économiques tout en limitant les consommations énergétiques ainsi que les émissions.
  • La ventilation mécanique forcée réfrigérée (VMFR) pour 60% du parc ferré : ce système utilise l’air extérieur et produit un écart de température avec l’extérieur de quelques degrés pour apporter aux voyageurs une sensation de fraîcheur. Les nouveaux matériels aéroportuaires et gabarit réduit disposent ainsi de ventilation réfrigérée, offrant aux voyageurs un meilleur confort climatique tout en étant moins énergivores que la climatisation classique.
  • La ventilation naturelle pour 16% du parc ferré : dans ce cas, aucun mécanisme n’assure la ventilation, qui provient des échanges d’air existants entre l’intérieur et l’extérieur des matériels, créés notamment grâce à des lanterneaux en toiture.

 

Par ailleurs, le groupe doit également tenir compte de la situation sanitaire actuelle dans sa démarche de climatisation et de ventilation. La RATP s’est rapprochée de différents experts scientifiques pour recueillir leur avis concernant le fonctionnement des systèmes de ventilation/climatisation. En l’état actuel des connaissances, les spécialistes en santé publique estiment que le risque d’être exposé au virus via la ventilation/climatisation est extrêmement faible, de surcroit lorsque le port du masque et les gestes barrière sont respectés. Il est conseillé d’assurer un bon renouvellement d’air des espaces. Le renouvellement d’air dans chacun des bus est assuré toutes les 2 à 3 minutes. Pour les rames de tramway, de métro et de RER, le renouvellement d’air est assuré en moins de 5 minutes dans l’ensemble des espaces voyageurs. Il n’y a donc pas d’effet d’accumulation ou de stagnation de l’air intérieur.