REF
02/09/2019

French Business Climate Pledge Ed. 2019

  • #ODD17
  • #Aéroport de Paris
  • #Air France
  • #Axa investment Managers
  • #Carrefour
  • #Casino
  • #EDF
  • #Gecina
  • #Icade
  • #Kering
  • #Groupe La Poste
  • #LVMH
  • #RATP
  • #Schneider Electric
  • #Sodexo
  • #Worldline

Le 29 août 2019, à l’occasion de La Rencontre des Entrepreneurs de France (LaREF), 99 entreprises françaises représentant 1 650 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 6 millions d’emplois au plan mondial, réaffirment la nécessité de changer collectivement de cap en accélérant l’innovation et la R&D à travers leurs investissements dans des solutions bas carbone, afin d’engager une baisse drastique des émissions de gaz à effet de serre (GES) de la planète.

2016-2020 : un engagement tenu et dépassé avant l’heure

Pour les entreprises déjà engagées en 2017, les investissements industriels et de R&D dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et d’autres technologies bas carbone s’élèvent pour 2017-2018 à 68 milliards d'euros, soit en deux ans seulement, plus que le montant des investissements prévus initialement sur la période 2016-2020 (60 milliards d'euros). On constate ainsi une accélération des investissements visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les entreprises françaises. Au total, sur la période allant du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2018 (40 % de la durée de l’engagement commun de fin 2017), l’ensemble des entreprises, incluant les nouvelles, ont réalisé au moins 72 milliards d'euros d’investissements industriels et de R&D dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et d’autres technologies bas carbone. À cela s’ajoutent des investissements à hauteur de 5 milliards d'euros dans le nucléaire en développement et des investissements à hauteur de 11 milliards d'euros dans le gaz naturel comme énergie de transition.

2020-2023 : un nouvel engagement ambitieux

De 2020 à 2023, 551 entreprises ayant transmis leurs prévisions d’investissements (dont 9 nouvelles) prévoient au moins 73 milliards d'euros (dont 8 milliards pour les entreprises nouvellement engagées) d’investissements industriels et de R&D dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le déploiement d’autres technologies bas carbone, et de pratiques agricoles durables. À cela s’ajoutent des investissements à hauteur de 10 milliards d'euros dans le nucléaire en développement et des investissements à hauteur de 18 Mrd EUR dans le gaz naturel comme énergie de transition, prévus sur la même période.

Cet engagement s’inscrit dans une perspective européenne et mondiale

Il s’agit aussi d’un défi essentiel pour l’attractivité et la compétitivité de la France et de l’Europe. Les entreprises signataires recommandent que la France et l’Union européenne s’appuient plus systématiquement sur le potentiel technologique et scientifique du continent, sa compétitivité et encouragent une coopération accrue entre acteurs européens