Musée du Louvre
18/01/2021

1 million d'euros collecté pour replanter la Grande Allée

  • #ODD15
  • #Musée du Louvre

Grâce à la mobilisation et la générosité de plus de 4 500 donateurs, le musée du Louvre a rassemblé 1 million d’euros pour restaurer la Grande Allée des Tuileries. L’objectif de la campagne « Tous mécènes ! » est une nouvelle fois atteint ! D’ici quelques semaines, 92 ormes seront plantés et 26 bancs seront rénovés, redonnant toute sa splendeur au joyau des jardins « à la française ». 


Le musée du Louvre remercie chaleureusement les 4 500 généreux donateurs, la Société des Amis du Louvre, Parfums Christian Dior, Moët Hennessy ainsi que Stéphane Marie, présentateur de l’émission « Silence, ça pousse ! » sur France 5 et ambassadeur de cette 11e campagne « Tous mécènes ! ». 

Un engouement populaire pour les Tuileries, poumon vert de la capitale
Le succès de cette campagne témoigne, cette année encore, de la volonté du public de prendre part, à la hauteur de ses moyens, aux projets de restauration et de préservation du patrimoine national.
Si de nombreux donateurs sont fidèles au Louvre, le jardin des Tuileries a attiré cette année 32 % de nouveaux bienfaiteurs. Le don moyen est de 200 € et le don le plus fréquent est de 50 €.
Le parrainage des arbres et des bancs a particulièrement enthousiasmé les contributeurs : les 92 arbres ont tous été parrainés 1 mois seulement après le lancement de la campagne (don de 1 500 € ou plus). 

Par ces arbres qui traverseront les générations, hommage à Louise et Alphonse qui m’ont donné d’être ce que je suis et qui continueront ainsi d’exister un peu dans le monde de demain où les plus jeunes jouiront de la vie, de la douceur d’une promenade, de la richesse des visites au musée du Louvre…
Annick, donatrice

Replanter 92 ormes, un projet ambitieux
Lancée le 14 septembre 2020, la campagne « Tous mécènes ! des Tuileries » avait pour ambition de rassembler 1 million d’euros, nécessaire à la
plantation de 92 ormes majestueux et à la restauration de 26 bancs en pierre de taille de la Grande Allée des Tuileries.
En 1665, André Le Nôtre, créateur des jardins de Louis XIV, conçoit cette perspective exceptionnelle, qui s’étend du palais des Tuileries jusqu’à la future avenue des Champs-Elysées. Or l’abattage des arbres sous la Révolution a dénaturé son dessin originel et transformé ce chemin arboré en un large espace minéral, peu propice à la promenade. 
Le musée du Louvre a donc conçu un ambitieux projet de rénovation de la Grande Allée, pour magnifier le grand axe historique de Paris. La replantation de deux alignements d’ormes permettra de retrouver les dispositions du jardin du 17e siècle. En apportant plus de fraîcheur et de nature, ce projet permettra d’améliorer le confort du public tout en favorisant la biodiversité. 
Le choix de l’orme s’est fait sur la base d’une abondante documentation historique, scientifique et paysagère. Il s’agit d’une essence présente au jardin des Tuileries depuis l’époque de Le Nôtre mais qui a presque disparu aujourd’hui. Les ormes ont en effet été décimés par une maladie, la graphiose, dans les années 1970. Depuis lors, l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) a mis au point une nouvelle variété résistante à la graphiose, Ulmus minor Vada ® ‘Wanoux’, qui a été choisie pour la Grande Allée. 

Cet arbre est adapté au sol du jardin des Tuileries et à l’évolution des conditions climatiques.

Musée du Louvre